Skip to main content
Dossier éditorial

Vers un avenir durable : Hendrik Tiesinga, Ocean Edge et Fórum Oceano

By décembre 7, 2023février 27th, 2024No Comments

Dossier éditorial — Naviguer vers un avenir durable

Hendrik Tiesinga, Ocean Edge et Fórum Oceano

Avez-vous remarqué l’élan croissant derrière l’économie bleue ? Au milieu de la crise climatique actuelle, l’importance de nos océans est devenue plus évidente que jamais.

Embarquez dans cette aventure océanique avec Novarium alors que nous dévoilons deux collaborations innovantes, propulsant ainsi notre engagement envers la préservation des océans. Novarium s’associe à Climate Edge, dirigé par le visionnaire Hendrik Tiesinga, promettant des avancées dans les pratiques durables.  Nous annonçons également une aventure québéco-portugaise dédiée à la conservation des océans, illustrant un engagement audacieux envers la protection de ces précieux écosystèmes. Ces alliances stimulantes célèbrent l’innovation et les valeurs environnementales partagées, façonnant le paysage de la conservation de l’environnement.

La bonne nouvelle, comme l’a souligné Hendrik, est que nous n’avons pas à choisir entre l’économie et l’environnement. « L’environnement est l’économie ; c’est la base de toute vie et de tout ce que nous faisons », ajoute-t-il.

Hendrik Tiesinga, fondateur de Climate Edge

Précurseur des technologies propres, il a cofondé New Energy Nexus, le plus grand accélérateur de start-ups en énergie propre au monde, Free Electrons, une plateforme mondiale d’innovation ouverte connectant des start-ups avec les principales entreprises de services énergétiques à travers le monde. 

Plus récemment, il a fondé Climate Edge, un studio d’innovation collaborant avec des entreprises, des investisseurs et des gouvernements pour élaborer des stratégies d’innovation technologique en matière de climat.

En plus de l’ensemble de ses diverses fonctions en tant que PDG de Climate Edge, nous sommes ravis que Hendrik occupe le poste de conseiller stratégique senior chez Novarium, étant donné la convergence de nos missions.

Portrait Hendrik Tiesinga © Nancy Guignard

Grâce à ses accomplissements, il a collaboré avec des centaines d’entreprises en technologies propres dans le monde entier et a vécu et travaillé en Europe, Asie, Afrique, Amérique du Nord pour finalement s’établir au Portugal, en périphérie de Lisbonne, où il habite (et surf) depuis plus d’un an. 

Technologies propres

Ce terme fait référence aux technologies et services qui permettent la décarbonisation de l’économie mondiale. Les entreprises spécialisées développent des produits qui diminuent la pollution et s’adaptent aux changements climatiques, en éliminant au maximum le carbone dans l’atmosphère, en réduisant les émissions futures et en renforçant notre résilience face aux impacts d’un climat en évolution.

Technologies propres

Ce terme fait référence aux technologies et services qui permettent la décarbonisation de l’économie mondiale. Les entreprises spécialisées développent des produits qui diminuent la pollution et s’adaptent aux changements climatiques, en éliminant au maximum le carbone dans l’atmosphère, en réduisant les émissions futures et en renforçant notre résilience face aux impacts d’un climat en évolution.

Ayant d’abord étudié en philosophie et ensuite en commerce, les notions éthiques et environnementales ont toujours été présentes dans son parcours sans pour autant compromettre le secteur économique.

Il a d’ailleurs publié le livre Labcraft: How Social Labs Cultivate Change Through Innovation and Collaboration en 2014, qui explorait les laboratoires d’innovation et leur capacité à inventer et expérimenter face à des défis concrets du monde réel, à une époque où les effets du réchauffement climatique d’origine humaine n’étaient pas aussi indéniablement cruciaux qu’ils le sont aujourd’hui.

L’expertise d’Hendrik est fortement mise à contribution dans cette industrie qui doit opérer un virage vert (lire ici bleu !) et établir de nouvelles perspectives d’avenirs environnementales, sociales et économiques. 

Surfer la vague de l’économie bleue

Les objectifs de Climate Edge sont complètement alignés avec ceux de Novarium et plus particulièrement en lien avec le projet CANAL, visant à favoriser l’innovation en créant une collaboration entre les ports maritimes du Canada, mais sur une échelle internationale. 

CANAL

Avec le projet CANAL, l’objectif de Novarium est de former un partenariat stratégique avec une ou plusieurs startups qui développeront une technologie visant à résoudre des défis communs liés à la protection, à la gestion et à la surveillance de l’eau dans les ports de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières, afin de créer un avenir plus propre et plus durable. Un projet qui est, en partie, mené par Daniel Olivier, conseiller stratégique sénior pour Novarium.

CANAL

Avec le projet CANAL, l’objectif de Novarium est de former un partenariat stratégique avec une ou plusieurs startups qui développeront une technologie visant à résoudre des défis communs liés à la protection, à la gestion et à la surveillance de l’eau dans les ports de Montréal, de Québec et de Trois-Rivières, afin de créer un avenir plus propre et plus durable. Un projet qui est, en partie, mené par Daniel Olivier, conseiller stratégique sénior pour Novarium.

C’est donc via l’atteinte d’un but commun que Novarium et Climate Edge rassemblent leurs efforts et s’unissent pour lancer OCEAN EDGE

Se concentrant sur trois domaines principaux la décarbonisation, la numérisation et la régénération La plateforme Ocean Edge propose une approche intégrée pour permettre aux ports, aux entreprises maritimes et aux start-ups océaniques de collaborer et de déployer rapidement et efficacement de nouvelles technologies océaniques avancées et, par le fait même, contribuer favorablement au développement de l’économie bleue, et ce, à l’échelle mondiale. 

“We’re talking to ports around the world with the goal of selecting a curated group of like-minded corporate innovators to jointly source startups that will eventually deploy their technology to the ports.”, a expliqué Hendrik.

Amélie Desrochers, directrice exécutive chez Novarium, et Hendrik Tiesinga © Nancy Guignard

Un océan de possibilités

Les ports sont un terrain de jeu important pour le développement de l’économie bleue, mais aussi pour la protection et la conservation de nos océans. 

Ils ont longtemps été étiquetés comme étant un secteur distinct (maritime), mais nous devons unir nos efforts et les inclure dans un portrait plus global car il s’agit d’un important joueur. Outre les activités connues comme le transport maritime, ces espaces peuvent contribuer au développement de nouveaux projets innovants comme l’aquaculture, l’énergie renouvelable et même comme lieux de vie / rassemblement comme le fait si bien la capitale du Danemark, Copenhague. 

Baignade urbaine au Port de Copenhague © Nancy Guignard

Notre mission est d’apporter une nouvelle vision 360 degrés aux ports, de sortir de la logistique et des opérations et de proposer de nouvelles avenues économiques et sociales innovantes. Nous devons, collectivement, réfléchir aux villes de demain, et ça passe aussi par les ports qui doivent se réinventer et avoir des activités plus durables. 

Novarium X Fórum Oceano, Portugal 

Lors de la création de Novarium il y a trois ans, le focus sur l’économie bleue était plus ou moins présent et précis et nous cherchions d’autres projets novateurs, comme le Canada’s Ocean Supercluster, à l’international qui avaient des valeurs et des ambitions similaires à nous et un appui éthique et financier gouvernemental.

Nous avons trouvé Fórum Oceano. 

Le Portugal a un ambitieux plan de développement du secteur de l’économie bleu et a l’avantage, par son ouverture et son niveau de qualité de vie, d’attirer des talents et des investisseurs de partout dans le monde. 

Portugal © Nancy Guignard

Novarium est fier d’entamer un partenariat pan-atlantique avec Fórum Oceano pour promouvoir l’investissement dans le secteur océanique et pour accélérer la croissance de l’économie bleue dans les réseaux régionaux et internationaux, avec un accent particulier sur l’intelligence artificielle océanique. 

« S’allier avec Forum Oceano aidera les fondateurs et les chercheurs à développer un état d’esprit global, en anglais un global mindset, et à mettre en œuvre de solides stratégies de mise sur le marché à l’international. Nous ne pouvons que gagner en collaborant davantage avec des écosystèmes qui se concentrent, comme nous, sur l’économie bleue ainsi que ses solutions prometteuses qui ont un fort potentiel de croissance pour le développement des ressources maritimes et l’application des technologies dans l’ingénierie marine et la navigation intelligente ». –Amélie Desrochers, Directrice exécutive, Novarium

La particularité avec le fait de bâtir un écosystème innovant dans le secteur de l’économie bleue, contrairement à d’autres secteurs technologiques, est le fait que la recherche, le développement et l’implantation de nouveaux projets requiert de nombreuses infrastructures. En créant des synergies entre les hubs d’innovation et en travaillant ensemble, nous sommes plus forts. 

Grâce à cette entente de collaboration, le personnel de Novarium pourra opérer de Lisbonne, en synergie avec les installations du réseau Fórum Oceano-Hub Azul, afin de soutenir les startups québécoises de l’économie bleue et d’utiliser le Portugal comme rampe de lancement européenne. Novarium accueillera également des startups portugaises ayant des besoins spécifiques en R&D, comme l’accès à une diversité d’infrastructures de prototypage.

Portugal © Nancy Guignard

«Nous avons beaucoup à apprendre du Canada, tout comme nous pensons pouvoir contribuer à enrichir la stratégie et les clusters canadiens avec les pratiques que nous avons mises en œuvre au Portugal», a affirmé António Nogueira Leite, président du Fórum Oceano. Son organisation a souligné la force du Québec en matière d’intelligence artificielle, une composante clé de ce mariage.

Au niveau culturel, nous avons beaucoup à apprendre des Portugais et de l’attachement qu’ils ont à l’océan et, plus particulièrement, aux produits de la mer. 

Alors qu’au Québec, plus de 80% des ressources comestibles du Saint-Laurent sont exportées dans d’autres provinces ou à l’étranger, les Portugais présentent et servent fièrement leur ressources marines.

Ils croient fondamentalement que la sardine a le pouvoir de réunir les gens et ils ont raison ! 

Il est aussi important pour la population que pour les Chefs de s’assurer de la provenance, de l’éthique et de la qualité des produits qu’ils servent sur leur table. 

C’est le cas de Leopoldo Calhau, le génie culinaire derrière la Taberna do Calhau et Bla Bla Glu Glu, qui partage l’importance de l’héritage culturel du pays par un menu simple mais ô combien délicieux où le produit prend toute la place.

 Leopoldo Calhau © Nancy Guignard

Une distinction amplement méritée

Le travail d’Amélie Desrochers, directrice exécutive de Novarium, et de sa précieuse équipe dans les trois dernières années, est colossal: création de Novarium, le campus d’innovation dédié à l’économie bleue, fondation de FLOTS, un accélérateur startup offrant de l’accompagnement haute performance et l’accès à une communauté où la technologie et la science sont au service de l’économie bleue, où la technologie et la science sont mises au service de l’économie bleue, soutenant le développement de la Zone Bleue du Saint-Laurent lancement de La Zone Bleue du Saint-Laurent, pôle d’innovation qui valorise notre fleuve Saint-laurent, ce joyau sous-exploité de notre économie, création de CANAL, un défi visant à favoriser l’innovation en création une collaboration entre les ports maritimes du Canada et finalement, OCEAN EDGE.

Amélie Desrochers © Nancy Guignard

« S’il y a une personne qui à travaillé à mettre Rimouski sur la mappemonde, c’est Amélie Desrochers. Elle a tissé des liens avec Los Angeles, Barcelone, Lisbonne, Toronto et bien d’autres endroits sur la planète pour parler du succès des startups en économie bleue, qui sont basées au Québec, dont une partie chez Novarium à Rimouski. » -Startup community awards 2023

Nul besoin de vous dire qu’elle mérite amplement sa nomination à titre de champion international de l’année au Gala de la communauté Startup 2023. 

À propos de l’auteure

Nancy Guignard

Rédactrice et photographe indépendante, Nancy Guignard use de sa sensibilité pour raconter des histoires en mots et en images. La connexion avec la nature est primordiale pour sa créativité.