Skip to main content
Dossier éditorial

Le Phare, une lumière sur l’écosystème portuaire de demain

By avril 19, 2024avril 24th, 2024No Comments

Dossier éditorial — Collaboration

Le Phare, une lumière sur l’écosystème portuaire de demain

Depuis l’actualisation de son plan stratégique et de sa Vision 2035, le Port de Québec se positionne comme un pionnier de l’écosystème portuaire de demain avec le lancement officiel du Laboratoire d’innovation « Le Phare »

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Pierre-Luc et Michael m’ont expliqué la genèse et la mission de cette initiative prometteuse quelques jours avant le lancement officiel du Laboratoire d’innovation, le 13 février dernier, à l’Espace Quatre Cents dans le Vieux-Port de Québec. 

Pierre-Luc Gosselin s’est amarré au Port de Québec il y a maintenant plus de 12 ans, d’abord en analyse de données, étant économiste de formation et ensuite comme Directeur, Intelligence d’affaires. Il est maintenant l’un des piliers du projet de Laboratoire d’innovation Le Phare, tout en continuant ses fonctions actuelles en intelligence d’affaires. 

À ses côtés, Michael Perreault, également économiste, contribue au rayonnement et à la concrétisation de ce projet d’innovation du Port de Québec visant à offrir ses infrastructures, ses opportunités, son expertise et son réseau de contacts à la communauté entrepreneuriale. Un rôle qu’il affectionne particulièrement puisque ça lui permet de sortir du cadre maritime traditionnel, de connecter avec une communauté d’entrepreneurs dynamiques et de contribuer positivement aux enjeux environnementaux modernes. 

Leur présence à divers évènements de l’écosystème startup et d’économie bleue se fait déjà sentir.

Pierre-Luc Gosselin | Directeur, Intelligence d’affaires (gauche), Michael Perreault | Analyste en intelligence d’affaires (droite) @ Nancy Guignard

Parmi les grands piliers du plan stratégique du Port de Québec se trouvent la connexion avec la communauté, le respect de l’environnement et, évidemment, l’innovation. 

« Façonner ensemble l’écosystème portuaire de demain par l’innovation et l’entrepreneuriat, dans le respect de la communauté et de l’environnement.»

Voilà la mission du laboratoire d’innovation Le Phare. 

La première étape a été de faire le tour de l’industrie et de se positionner. Qu’est-ce que l’Administration portuaire de Québec peut ajouter dans l’écosystème d’innovation ? 

En s’immergeant dans les environnements d’innovation et en rencontrant divers acteurs: entrepreneurs, incubateurs accélérateurs, agents gouvernementaux, milieu académique, ils se sont rendus compte qu’il existait déjà plusieurs structures d’accompagnement. 

En bâtissant des relations et des partenariats avec des joueurs comme 2 Degrés et Novarium, Le Phare peut se concentrer à être un catalyseur d’innovation plutôt qu’à monter un cadre corporatif et rayonner dans l’industrie en faisant connaître le Port de Québec pour autre chose que ses activités de manutention de marchandises.

« En tant que pionnier dans le domaine des technologies propres au Québec, 2 Degrés a été un partenaire fondateur en jouant un rôle clé dans la réflexion stratégique du projet, notamment en contribuant personnellement à la construction et à la définition de la vision du projet. Nous continuons d’accompagner le Port de Québec et toute l’équipe derrière Le Phare en siégeant au sein du comité aviseur et nous sommes fiers de voir ce premier jalon officiellement annoncé. »
– Alexandre Guindon, Directeur général de 2 Degrés

Alexandre Guindon | Directeur général de 2 Degrés @ Nancy Guignard

« Au cœur de l’écosystème d’innovation et de recherche en technologies maritimes propres du Québec, Novarium joue un rôle essentiel dans la concrétisation du Phare. La dernière année, nous avons consolidé notre réseau international de partenaires et nous sommes ravis d’apporter cette expertise comme une pierre à l’édifice de ce projet novateur au Québec. Nous devons continuer de travailler collectivement afin d’avoir une vision inclusive de l’innovation impliquant tous les acteurs du Saint-Laurent et même plus loin. »
– Amélie Desrochers, Vice-présidente exécutive de Novarium

 

Le Phare met donc à disposition les installations et les infrastructures du Port de Québec, les opportunités comme les défis, pour être une vitrine technologique qui, espérons-le, pourra être en mesure de faire émerger des solutions et améliorer les critères ESG du Port et de la Ville de Québec. 

Une mer d’opportunités 

Le positionnement du Port de Québec, au confluent du Saint-Laurent et en plein cœur  d’un joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, fait du laboratoire d’innovation un terrain de jeu unique pour tester de nouvelles technologies afin répondre à des enjeux à la fois industriels et urbains. 

Tel un maillon dans la chaîne logistique, Le Phare a accès à tout l’écosystème: portuaire, garde-côtière, traversiers, armateurs, croisiéristes, etc. Le statut du Port de Québec, en tant qu’Administration portuaire canadienne, lui assigne un pouvoir réglementaire quant à un large éventail d’activités et de logistiques sur le territoire. Un levier intéressant pour implanter et structurer des projets spéciaux, faire de la recherche et innover. 

Pierre-Luc compare le Port de Québec à une ville en plein coeur de la ville : “On gère des réseaux d’électricité, des ponts, des routes, des réseaux d’aqueduc, des terminaux industriels, des bâtiments administratifs, des terminaux de croisières, des parcs et espaces publiques, une piscine, une plage, des pistes cyclables, des quai publiques, une marina… En mettant à disposition nos infrastructures et notre réseau, on peut attirer des startups et des technologies de pratiquement tous les domaines.”

Leur particularité réside aussi dans le fait qu’ils n’agissent pas comme une entreprise purement privée car les profits, par la Loi maritime du Canada, sont réinvestis dans les infrastructures et dans la communauté. Le fait de ne pas avoir d’actionnaires à satisfaire à chaque trimestre et leur saine gestion financière leur permettent de prendre des causes plus nobles et de prendre plus de risque dans le but de créer des impacts positifs sur les critères environnementaux et sociaux. 

La majorité des départements du Port sont dans les opérations courantes, à 5 min de préavis leur journée peut être complètement bouleversée par une urgence terrain. En dégageant l’innovation des opérations quotidiennes courantes du Port de Québec et en canalisant les différents projets et acteurs de changement, nous sommes plus agiles et alignés avec le rythme rapide des startups technologiques. 

Il est tout à fait logique que le laboratoire d’innovation soit au cœur du département du développement des affaires. Le Phare est un coffre à outils interne pour l’organisation afin de la faire rayonner davantage, d’entretenir des relations d’affaires, mailler les différents écosystèmes (chercheurs, scientifiques, entrepreneurs, citoyens, partenaires…) et de structurer des initiatives entrepreneuriales et académiques. 

 

Travailler ensemble pour le bien-être commun 

L’un des premiers objectifs du Laboratoire d’innovation Le Phare est de diminuer les nuisances sonores du Port de Québec qui créent des inconvénients pour les citoyens résidants de la ville. 

Avec les nombreux efforts et les améliorations notables des dernières années, la situation a évolué, mais cela ne suffit pas. Les attentes des communautés et les normes évoluent rapidement.

C’est pourquoi le laboratoire d’innovation Le Phare a mis en place un projet collaboratif mobilisant des milieux universitaires, des startups et des citoyens en mettant en place une équipe multidisciplinaire qui se mobilise pour résoudre le problème. 

Encore une fois, l’agilité du laboratoire augmente la rapidité d’exécution et, espérons-le, le taux de réussite du projet. 

 

Une expérience de baignade inoubliable dans le fleuve Saint-Laurent 

Le Port de Québec regorge d’idées et de projets pour revitaliser ce territoire urbain, favoriser les interactions sociales et l’accès au fleuve Saint-Laurent.

L’Oasis, le premier bain portuaire en Amérique du Nord, a ouvert à l’été 2022, au bassin Louise, revitalisant ainsi ce lieu et offrant gratuitement aux citoyens et aux visiteurs une aire de baignade libre, des corridors de nage de dimension olympique, des espaces de détente et des installations uniques pour se rafraîchir pendant la période estivale. 

 

Cette année, on plonge dans notre nordicité. L’entreprise Solstice sauna s’implante au bassin Louise en développant un sauna flottant, une expérience favorisant la contemplation, la détente, mais surtout la socialisation entre les participants, et ce, été comme hiver. 

Le projet, imaginé par APPAREIL Architecture, s’intègre parfaitement dans le paysage urbain et vise à démocratiser l’industrie du bien-être en rendant plus accessibles les occasions de prendre soin de soi et en offrant l’opportunité de le faire en communion complète avec la nature environnante.

@ APPAREIL ATELIER

Des initiatives qui, encore une fois, prouvent le potentiel d’implantation de projets innovants et augmentent les besoins technologiques du Port de Québec.

À propos de l’auteure

Nancy Guignard

Rédactrice et photographe indépendante, Nancy Guignard use de sa sensibilité pour raconter des histoires en mots et en images. La connexion avec la nature est primordiale pour sa créativité.